Les radars fixes bientôt de nouveau signalés ?

Par , le 13 février 2013

Le Conseil national de sécurité routière préconise de signaler systématiquement les radars par des panneaux. Et milite pour la détention d’éthylotests, mais sans sanction en cas « de non présentation ». Au gouvernement de trancher.

Un pas en avant, trois pas en arrière ! Alors que les panneaux signalant les radars fixes avaient commencé à être démontés par le gouvernement de Sarko, ils pourraient être remontés par l’équipe de Hollande. Les nouveaux radars fixes qui seront installés pourraient être systématiquement équipés de panneaux. Et les radars pédagogiques positionnés en amont des radars fixes existants remplacés par des panneaux d’annonce « au rythme des opérations de maintenance ».

Ce sont les premières préconisations du Conseil National de Sécurité Routière, réuni le mercredi 13 février en séance plénière, et que le ministre de l’Intérieur avait réactivé à l’automne dernier.

Une autre préconisation, tout aussi importante, concerne l’éthylotest dont le feuilleton tient, sans mauvais jeu de mots, les Français en haleine depuis des mois. Le CNSR recommande la détention d’un éthylotest par tous les usagers, « y compris les conducteurs de cyclomoteurs », mais sans appliquer de sanction en cas de non présentation. Car, pour lui, les éthylotests en vente ne sont pas totalement fiables.

Bref, on ménage la chèvre et le chou… Et, pour les conducteurs, il y a de quoi perdre son latin, même si la volonté déclarée du CNSR est de privilégier la pédagogie plutôt que la répression.

Voulue à toute force par Sarkozy, l’obligation de posséder un éthyolotest lorsqu’on roule devait initialement entrer en vigueur le 1er juillet 2012, avec des sanctions applicables à partir du 1er novembre suivant. Mais la mesure, très contraignante et à l’efficacité jugée pour le moins douteuse, avait été repoussée au 1er mars 2013, puis sine die (sans date précise) en janvier dernier par le ministre de l’Intérieur.

A celui-ci maintenant de prendre une décision et de suivre ou non les recommandations du CNSR. Sans doute lors d’un Comité interministériel de sécurité routière, prévu prochainement.

Panneau signalisant un radar dans Paris

Ce panneau parisien n’a pas été démonté jusqu’ici… Ça tombe bien, parce que ça évitera le coût de son remontage ! (Photo P. Orluc)

Sur le fond, ces “allers-retours” — un coup j’installe, un coup je démonte, un coup je décide de remonter ; un coup je sanctionne, un coup je décide de ne pas sanctionner — font incroyablement désordre et prêteraient presque à sourire s’ils ne concernaient un sujet aussi capital que la sécurité routière.

Sans oublier les coûts induits : un panneau de signalisation de radar fixe coûte 2 300 € ; l’installation d’un radar pédagoqique, elle, revient à 6 500 €, avec, ensuite, 1 200 € de frais d’entretien annuel.

Et ne parlons même pas de l’obligation, pour les fabricants d’avertisseurs de radars et autres GPS, de ne plus signaler que des zones de danger et non plus des radars…

Pierre Orluc





Laisser une réponse

nom : (obligatoire)

e-mail : (obligatoire)

Votre e-mail ne sera pas visible

  • Radio Orwell

    Et pendant qu’on amuse le petit peuple avec des tours de magie avec les panneaux (hop disparu le panneau, hop et revoilà le panneau), on lance des bagnoles de flics banalisées avec des radars embarqués pour piéger les conducteurs et les faire passer à la caisse une fois de plus !

  • Jano

    Bien dit, ami Concombre !

  • Le Concombre Masqué

    N’importe comment y’a un truc chez nous qui fait vraiment parti de notre culture c’est qu’on veut toujours être les meilleurs du monde avec les meilleurs produits fabriqués de préférence en France mais au moment d’acheter on achète étranger car ils font des trucs bien meilleurs que les nôtres…Le problème de Voxan, à l’exception des soucis de jeunesse et surtout du design, c’est d’avoir cru que la culture moto existait vraiment en France… Non! Il aurait malheureusement mieux valut pour eux qu’ils installent leur usine de partout ailleurs et là je pense qu’ils auraient eu une chance! Quel dommage! Il y a de plus en plus de motocyclistes mais pour ce qui est des motards… La dernière manif que j’ai faite en Novembre, nous étions à peine une centaine à repeindre les grilles de la prèf en jaune alors que notre région (Rhône Alpes) et une des plus fournie en « motocyclistes ». C’est vrai qu’il faisait froid ce vendredi soir là…

  • Mica

    @ Yannick

    Je partage ton écoeurement sur Motobécane et Voxan. Nos élites n’ont tout simplement pas la culture de la moto en France ! Et si on offrait un 2RM à Montebourg ?

    C’est vrai que l’auto c’est bien pratique pour les familles… Mais en même temps, il faut savoir qu’en France, 75 % des déplacements se font avec une personne à bord, et 90 % avec deux personnes au plus à bord.

    Pour régler le problème de l’emport, je suis passé au scooter (avec espace sous la selle et top case), je laisse plus souvent ma voiture au garage et c’est tout bénéfice, en plus du plaisir à rouler, pour mon portefeuille. Je fais du 4 L au lieu de 6,5 L ! Je fais quasiment tout avec, y compris mes courses !

    Je me demande même si je ne vais pas définitivement abandonner la caisse. J’en louerai une, en cas de besoin.

  • Yannick 63

    1 pas en avant, deux en arrière…. « mes prédécesseurs ont fait de la merde ; j’ai hérité d’une situation catastrophique alors je fais avec ce que j’ai….. » ; ça commence franchement à sentir le réchauffé tout ça ! Quel dommage que bon sens et remplissage des caisses soit si souvent antinomique !
    On notera également la pantomime de pseudo-soutien de l’Etat aux constructeurs auto, alors que MOTOBECANE puis VOXAN n’en ont jamais bénéficié ; pathétique. A part renoncer aux bagnoles, je ne vois plus la solution. Mais comme beaucoup de jeunes pères ne roulant pas en side, se pose pour moi le problème suivant : le plus grand des enfants, c’est sur le guidon ou sur la selle passager ?
    Salutations à tous et toutes

  • Jano

    Pas besoin de parier, cher Concombre : c’est couru d’avance ! Il suffit de voir pour cela l’exemple du diesel tant vanté par nos pouvoirs publics depuis les années 70 (pas de pétrole, mais des idées !)…

    … maintenant que les 3/4 des automobilistes français en sont équipés, le prix augmente en flèche et on nous apprend (ô miracle !) que c’est mauvais pour notre santé !

    Ceci dit, c’est bien joli de citer nos trois constructeurs hexagonaux dans cette histoire mais, faut-il le rappeler, le gros des ventes en Europe des si vertueux, si fiables, si qualitatifs, si beaux Audi, BMW et Mercedes se fait sur le mazout !
    Autant dire que le lobby est puissant… et qu’on n’a pas fini d’en bouffer, de la fumée noire !

    PS : perso pour continuer à parler « voiture », ma 207 tourne très bien au SP95, et j’aimerais bien ne pas être obligé de lui donner du SP95 E10… car ça aussi c’est une belle connerie écolo-bobo !

  • Le Concombre Masqué

    Hé oui Astérix! Et le gros mazout qui pue, plébicité par l’état et responsable de 40 000 décès par an dixit l’INSEE… ce ne serait pas un peu lui qu’il faudrait abolir pour avoir moins de pollution? Aie! Ouie! pardon messieurs Peugeot, Renault, Citroên… qui êtes si mal en point…Aie! Ouie! pas sur la tête! Promis je ne dirais plus de mal sur les gentils diesels propres sans lesquels nous ne pourrions plus nous déplacer loin sans laisser notre paye dans le réservoir… mais à 1,50 le litron… commence à être chèro le gasolio!
    Alors vive l’électrique! Hein quoi? Va augmenter de 30% d’ici 2017? Bizarre ça non? Préparez vos bougies (pas celles de vos moteurs…) parce que dans moins de 20 ans l’électricité sera si chère qu’on devrat tous s’éclairer avec! Et la recharge de nos traiteaux électrique coûtera encore plus cher que le mazout aujourd’hui! On parie?

  • astérix

    pendant se temps le litre d essence 98 obligatoire pour les motos (risque de casse moteur) monte a presque 2 euro

  • Le Concombre Masqué

    Ouais! Vive Groland et le Bugey libre!
    Bon en attendant y’a tout de même un peu de justice car les panneaux signalant les radars vont être remis à leurs places (Et bravo à ceux qui ont fait de la résistance ET de grosses économies en refusant de les enlever) et les éthylos ne sont finalement plus obligatoires!
    Le nain et ses sbires doivent s’étouffer! La mère Périchond doit être en déprime…Une fois de plus on se sent tout de même un peu plus considérés par ce gouvernement que par son prédécesseur avec lequel nous serions probablement obligés aujourd’hui d’avoir une paire de menottes dans la boite à gants (ou sous la selle!) à côté des éthylos et brassards jaunes etc…

  • BANZAÏ

    Deviendez GROLANDAIS !

  • MISTER NO SOCKS

    En réponse,tout simplement que dans les seventies les bleus étaient
    bien au chaud après 20h00 pour cause de nuits de la même couleur.

    La différence c’est que l’on a pas de maquis dans le Massif Armoricain.
    Contrairement à l’île de Beauté.
    Quoique il reste un paquet d’îles dans le périmètre pour les voir arriver
    de loin les couillus et jouer à cache cache.
    Avec la maîtrise des lieux bien-sûr.

  • Jano

    Ah mais je n’ai pas dit qu’il n’y en a pas ras le bol de la répression au bord des routes… j’explique la raison probable de la multiplication des radars tronçons en Bretagne, c’est tout ! Et encore, ce n’est qu’une vision très personnelle de la chose !

    Crois-moi, en Bourgogne ou en Franche Comté, la répression existe aussi et on passe plus de temps à scruter d’un oeil son compteur et de l’autre les bords de route… ce qui laisse finalement peu d’oeil pour suivre la route !

    Restons solidaires et gardons en mémoire que les radars tronçons pourraient un jour se faire… tronçonner !

  • MISTER NO SOCKS

    @ Jano,
    La répression en Bretagne commence à y en avoir plus que ras le bol.
    On croise soit les bleus soit les blancs toutes les cinq minutes.
    Contrôle jumelles,embarqués,gros hiboux en planque,ne parlons pas du rond-point
    sport Régional.
    Allez vivement que le FLB soit de retour;afin de confiner toute cette volaille
    maléfique pour la pérennité Made un Breizh.

  • Jano

    Mister no socks,

    Il est tout à fait logique que les voies expresses bretonnes soient désormais truffées de radars tronçons… en effet, il n’y a pas de péages en Bretagne, grâce à un très vieux décret qui remonte à Anne de Bretagne et qui garantit la gratuité de circulation sur tout le territoire.

    Pas de péages = aucune rentrée d’argent dans les caisses de l’Etat (qui en manque).

    Solution = radars tronçons (= péage déguisé !).

  • MISTER NO SOCKS

    Juste pour info,attention sur les voies express en Bretagne c’est truffé de radars tronçons.
    Pas encore actifs,mais cela ne saurait tardé.
    Carton plein assuré pour la tirelire de l’Etat,sans compter le nombre de points perdus
    avec ce nouveau piège.

  • jeandemi

    en Belgique, c’est l’inverse: plein de panneaux « RADAR », peu de boîtes, et nombre de celles-ci sont vides en Wallonie. Les appareils déménagent de boîte en boîte, donc on ne peut être sûr si la boîte (à coucou) est pleine ou vide…

    En Flandre c’est courant d’avoir un fixe, puis 800m plus loin une voiture banalisée…

    Et partout, gaffe aux voitures banalisées ou aux trépieds bien cachés (ils ne doivent pas obligatoirement être visibles)

  • La vache a lait

    réponse a jn,éffectivement a cet endroit,grosse méfiance,car je me suis fait prendre a ce petit « jeu » des forces de l’ordre,vers minuit,ils se couchent tard pour notre bien!!!!!!!!! pour remplir les caisses!

  • Le Concombre Masqué

    Du coup voilà pas qu’ils se remettent à parler des éthylos! Mais j’ai bien écouté et ils disent qu’ils le recommande fortement mais ne l’impose pas, pas d’amende enc as de non présentation de l’objet…et ça c’est pas du flou? Bientôt le retour du brassard jaune? Faut dire que pendant ce temps on parle beaucoup moins du chômage dont tout le monde se fout, n’est-ce pas? Quand je regarde parfois certaines émissions où les flics patrouillent en bagnole dans des cités, par exemple et qu’ils croisent « un motard » (comme nous le rappelle bien la présentatrice Carole R.) sans casque de nuit avec une motocross sur la roue arrière et que là ils disent simplement qu’il ne faut surtout pas le prendre en chasse afin d’éviter le caillassage etc… Ben mon gars! J’ai tout compris! Prochain contrôle je passe tout droit et s’ils me suivent je leur jette des pierres!!!! Voilà comment ça fonctionne chez nous! Le bon citoyen paye pour des « infractions » très graves comme un dépassement d’1 km/h sur autoroute et les autres on les laisse tranquille pour éviter une émeute….C’était quoi déjà 1789?

  • jn

    a la france qui se lève tot ou qui secouche tard , un radar mobile camouflé par un sac de poubelle est posté en sortie de tunnel , sur l’a6b en direction paris province. je parle évidemment pour les personnes empruntant le périf et partant vers la banlieue

  • Jano

    Merci cher Concombre Masqué !

    MOI, Président je… euh, « je » rien du tout. J’ai quelques connaissances en infrastructures routières because mon boulot me le permet. Mais pour tout le reste, je me ferai bouffer par les énarques bien élevés à la magouille politique !!!

  • Boulque

    Le calcul est vite fait. En deux ans d’entretien seulement d’un radar pédagogique (toujours en panne d’ailleurs), le panneau fixe est rentabilisé. Il est même rentable de suite comparé au prix du radar.

    Derrière ce remplacement, il y a en réalité un changement de comportement des instances de sécurité routière. La décision de faire disparaître les panneaux, faisant mentir Sarko qui avait juré 4 ans avant qu’ils seraient maintenus, n’avait qu’un objectif : jouer au jeu du chat et de la souris avec l’automobiliste, qui allait fatalement se perdre entre les radars pédagos annonçant soit un radar, soit rien du tout. La création de ces fameuses « zones de dangers » (nouveau nom pour les zones à radars) achevait d’entretenir le flou permettant d’alimenter le tiroir-caisse. L’objectif qui avait été fixé aux préfets était d’arriver à définir, pour nos avertisseurs, 10000 zones de dangers, soit quatre fois plus que de radars fixes. Cette « dilution » n’avait qu’un but : piéger l’automobiliste.

    En reintroduisant les panneaux, on revient aux fondamentaux : les radars indiquent des zones accidentogènes, qui nécessitent une vigilance particulière de l’automobiliste et le radar est là pour le dissuader de faire n’importe quoi. Tout le monde y gagne : la sécurité routière et la confiance des citoyens envers ses politiques !

  • ours

    Les radars pédagogique sont une grosse blague… ils coûtent un bras à l’achat, une burne à l’entretient, et donnent rarement la bonne vitesse (quand ils fonctionnent)
    Par chez moi il y en a 2 sur l’autoroute :
    un est constamment en panne de batterie puisque les cellules photovoltaïques sont sous les arbres (c’est là qu’on se dit que ça a été bien pensé)
    l’autre donne des vitesses farfelues quand il y a un peu de trafic (même en respectant les distances de sécurité, c’est fréquent qu’il m’affiche un petit 70 km/h alors que je suis à 110 compteur, quand je suis à moto il y a même des fois ou il ne me détecte pas…)

    Un panneau ça coute moins cher, ça s’entretient tous les 15 ans…

    du coup, on a mit des panneaux (2300€), qu’on a enlevé et remplacé par des radars (6500€ + entretient) pour ensuite les remplacer par des panneaux (2300€)

    Pourquoi payer 2.300€ quand on peut en payer au moins 11.100 ?
    Pour répondre à cette question, merci de suivre le cursus de l’ENA, sinon on peut pas comprendre…

    ps : vous pariez que si l’ump passe en 2017, on refait la même dans l’autre sens ?

  • Le Concombre Masqué

    Jano, Président!
    J’ai remarqué que la plupart des radars pédagogiques ne détectent pas les motos! Il suffit de se redresser et de lever les bras (tout un symbole…) pour qu’ils vous donnent votre vitesse (en effet très approximative!) Quand aux abrutis qui réclament des radars à l’entrée de leur village parce que « les autres roulent trop vite »et bien qu’ils sachent qu’à l’usure, ce sont eux qui se feront flasher et ce jour là ils seront les premiers à se plaindre…Par contre faudrait attendre le retour des panneaux de signalisation et ensuite tout ceux qui se sont fait flashé à cause des radars pédagos montent une association et portent plainte histoire de bien foutre la m…e! (faut rester poli sur le forum MJ)

  • michel

    et la cour des comptes fait des rapports ou l’argent public est mal utilisée , heureux les simples d’esprit
    quel monde !!!

  • Jano

    JM,

    Il ne faut pas se faire d’illusion et, sans verser dans la paranoïa à outrance, le fait que certains radars pédagogiques placés en amont des radars-sanctions ne fonctionnent pas est VOULU !
    D’ailleurs, l’Etat l’a lui-même reconnu implicitement en fin d’année dernière en annonçant que les rentrées fiscales des radars ont connu un boom depuis le remplacement des panneaux par ces systèmes… justement parce qu’ils ne fonctionnent pas toujours !
    Certains ne marchent en effet jamais, d’autres ne sont pas vus par les usagers car placés derrière un arbre ou autre chose, et enfin il y en a beaucoup qui annoncent des vitesses fantaisistes car jamais étalonnés suite à leur installation…
    C’est sûr que le panneau avertisseur reste la meilleure solution : les panneaux sont peu coûteux tant en installation qu’en entretien ultérieur, bien visibles. Ils ont le mérite d’informer efficacement les usagers sur la présence un peu plus loin d’une « zone de danger »… réelle ou pour notre porte-monnaie !

    Pour en revenir aux radars pédagogiques, on voit que beaucoup de petites communes en installent depuis deux ans dans leurs traversées… c’est une connerie monumentale pour les mêmes raisons que celles évoquées plus haut : ça coûte cher et ça ne marche jamais si l’entretien est négligé (souvent le cas). Mais bon, c’est le contribuable qui paye !
    Ce qui me fait marrer, c’est que plusieurs études menées il y a quelques années par le Réseau Scientifique et Technique de l’Equipement avaient prouvé par A + B qu’ils ne servaient à rien car au bout de 15 jours, les usagers s’habituaient à leur présence et finissaient par les oublier ! Regardez dans les faits ceux qui ont été implantés à côté de chez vous : c’est exactement ce qu’il se passe, tout le monde les oublie… sauf que maintenant les pouvoirs publics nous disent que c’est hyper efficace en matière de prévention. Allez comprendre !
    Des boîtes se sont engouffrées dans le filon, ont envoyé les commerciaux sur les routes et les maires ont bouffé tout cru leurs bobards pour satisfaire leurs électeurs qui râlent en permanence que devant chez eux, ça roule trop vite.
    Avec au final un coût d’au moins 4 000 € pour les contribuables…

    La vie est belle et nous croquons dedans à pleines dents !

  • MISTER NO SOCKS

    C’est pas grave la France est un Pays riche,on pavoise sans compter.
    Enfin surtout dans la connerie,à partir du moment ou c’est le con qui bosse
    tous les jours pour assumer; pas de problème.

  • PIBOLO

    Alire dans le journal de Saône et Loire, la proposition intelligente(si si il y’en a) d’un député de Haute-Saône qui préconise une sanction de 68€ pour les dépassements de moins de 10km/h sans perte de points.
    Ce serait une mesure à creuser…

  • JM

    Un panneau fixe ne coûte pas très cher et donne une « coloration pédagogique » à ces foutus radars mais pour ce qui est des radars pédagogiques c’est une autre histoire, la maintenance coûte un bras, j’ai travaillé pendant 30 ans dans une boite qui fabrique des radars (pas les mêmes) et j’ai une idée de ce que l’on appelle le coût de possession.
    De plus, j’en connais au moins un qui ne fonctionne pas la nuit entre Condom et Nérac, le risque de se faire gauler est élevé si l’on ne connait pas le coin.
    Les petits copains du nain fabriquants de radars pédagogiques et autres éthylotests vont râler mais tant pis pour leur g…
    Restons méfiant quand même, salut et bises aux filles.